Trois jeunes filles sont sur le banc des accusés pour violences en réunion. Elles auraient infligé lors de leur stage dans une maison de retraite à Annet-sur-Marne (Seine-et-Marne) des violences à leurs patients. Elles ont posté plus de trente vidéos de ces actes sur les réseaux sociaux. Laurence Rossignol, la secrétaire d'État en charge des personnes âgées, a qualifié "d'actes graves" ces mauvais traitements.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés