Avec un déficit hydrique de 60%, la Corse souffre de la sécheresse depuis plusieurs jours. Des arrêtés préfectoraux ont été pris pour limiter la consommation. L'arrosage des plantes est par exemple interdit. Les maraichers peuvent continuer d'irriguer leurs plantations avec des systèmes de goutte à goutte mais ils craignent la mise en place de mesures plus drastiques. "Ce serait catastrophique si on nous coupait l'eau, ce serait la fin de nos cultures", témoigne l'un d'eux.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés