Le maire LR de Châlons-en-Champagne, estime que sa classe politique doit s'interroger lourdement sur les propositions et les actions à mener. Il confie également qu'il serait "trop facile de se cacher derrière les attentats et la crise migratoire pour expliquer le vote FN, qui avait une dynamique lourde bien avant ces événements."

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés