Après les révélations du sénateur Delcido Amaral sur un des ministres du gouvernement de Dilma Rousseff qui a provoqué la plus grande manifestation qu'est connu le pays. Un nouveau scandale secoue la Présidente. L'ex-président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva dit Lula a été nommé, mercredi, chef de cabinet du gouvernement. Une fois ministre, Lula visé dans l'affaire Petrobras bénéficie de l'immunité. En conséquence des manifestations d'indignation ont éclaté dans la nuit au Brésil.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés