Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, a rejeté l'hypothèse d'une fusion des listes au second tour en cas de percée du FN. "C'est une question de valeurs, de colonne vertébrale", a-t-il affirmé lors d'un meeting près d'Orléans.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés