"Par l'irresponsabilité de son Premier ministre, la Grèce s'est suspendue elle-même de la zone euro", a accusé lundi Nicolas Sarkozy, en visite à Madrid à l'invitation de l'ancien chef du gouvernement conservateur José Maria Aznar. Quel cynisme, quelle démagogie, quelle irresponsabilité", a accusé Nicolas Sarkozy en parlant du référendum annoncé par Alexis Tsipras. "Le grand responsable de la crise actuelle c'est un Premier ministre grec qui a menti son peuple", a pointé le patron du nouveau parti Les Républicains.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés