Le Conseil Français du Culte Musulman demande que les auteurs des attaques de la salle de prières d'Ajaccio soient arrêtés et jugés. Des dizaines de manifestants ont saccagé une salle de prières et un kebab, souhaitant "rendre justice" eux-mêmes après que deux pompiers et un policier ont été blessés dans la nuit de jeudi à vendredi. De Manuel Valls au Président du Conseil exécutif Corse, Gilles Simeoni, tous ont condamné ces actes de violences.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés