"La Corse que nous voulons défendre et que nous voulons construire c'est une Corse où ce type d'actes ne peut être que proscrit", a déclaré Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse. Une salle de prières a été saccagée vendredi après que deux pompiers et un policiers ont été blessés dans la nuit de jeudi à vendredi aux Jardins de l'Empereur à Ajaccio.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés