Publicité

Contenus sponsorisés

Bernard Cazeneuve a tenu à réagir, par communiqué, après la destruction par incendie dans la nuit de vendredi à samedi d'une salle de prière musulmane située à Ajaccio. Un geste qu'il juge "inacceptable". Le ministre de l'Intérieur fait aussi part de sa "solidarité aux musulmans de Corse" et promet "la recherche active des auteurs", si l'origine criminelle du sinistre est confirmée.

Publicité