L'homme le plus recherché d'Europe pourrait avoir été présent en région parisiennes plusieurs semaines avant les attentats. Salah Abdeslam aurait acheté des détonateurs électriques à une société pyrotechnique du Val-d'Oise. Le gérant de cette société aurait témoigné auprès des enquêteurs après la diffusion de l'appel à témoins.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés