La responsabilité reviendra au Raid ou au GIGN. Tout sera millimétré pour acheminer l'ennemi public numéro un de Bruges à la région parisienne. Plusieurs options se présentent aux autorités pour le convoi : la voie terrestre, aérienne. Dates et heures seront tenues secrètes jusqu'au dernier moment.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés