Georges Salines, président de l'association "13 novembre, fraternité et vérité" était l'invité du "12-14" ce mardi, après avoir été entendu la veille avec d'autres victimes, par une commission d'enquête parlementaire, pour pointer les dysfonctionnements des dispositifs d'aide et d'information après les attentats de Paris. Il les détaille.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés