Vidéo associée: 

Publié le 06/09/2017

Russes et Sud-Coréens pour un apaisement urgent des tensions avec Kim Jong Un

Corps: 

C'est à Vladivostok, en marge d'un sommet économique régional que le président sud-coréen, Moon Jae-in, et son homologue russe, Vladimir Poutine, ont appelé à 'un apaisement urgent' sur le dossier nord-coréen, et ce, en dépit de leur désaccord concernant d'éventuelles nouvelles sanctions contre Pyongyang après le dernier essai nucléaire.
Le sud-coréen a averti la Russie :

'Si la Corée du Nord n'arrête pas ses provocations, la situation sur la péninsule coréenne risque de devenir imprévisible'.

Après l'essai nord-coréen, Séoul avait demandé d'infliger 'la punition la plus forte' à Pyongyang, afin de l'isoler complètement', penchant pour la suspension de livraisons dd'hydrocarbures . Mais pour Poutine, 'il ne faut pas céder aux émotions et acculer Kim Jong Un'. La Russie et la Chine proposent un 'double-gel' : que la Corée du Nord adopte un moratoire sur ses essais de missiles nucléaires en échange de la suspension des exercices militaires conjoints de Séoul et de Washington sur la péninsule coréenne. Une rencontre avec les représentants russes, qui explorent activement les voies diplomatiques pour trouver une solution au conflit, pourrait se tenir en marge du forum, selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Des diplomates ont indiqué que Washington souhaitait prendre le pétrole pour cible dans une nouvelle résolution de sanctions qui serait la huitième, mais également le tourisme et les travailleurs nord-coréens à l'étranger. Cette résolution pourrait être soumise au vote lundi 11 septembre.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet