Crée en 2008, la rupture conventionnelle d'un contrat à durer indéterminé évite un recours aux prud'hopmme. Elle nécessite l'entente du salarié et de l'entreprise sur les conditions de départ, le délai de rétractation, les indemnités et la date de départ. En moyenne, les salariés repartent avec un chèque de 6.660 euros. Pour les syndicats, ce dispositif présente certaines dérive, il prend la forme notamment de plan social et pré retraite déguisée. Ils dénoncent une utilisation abusive de la rupture conventionnelle notamment pour les seniors et une pression croissante des employeurs.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés