Au Royaume-Uni, le mariage du Prince Harry a dopé les ventes du commerce de détail bien au-delà des attentes. En mai, et pour le deuxième mois d'affilée l'indice de l'agence Reuters a bondi de 1,3 % après un rebond de 1,8% au mois d'avril.

La météo clémente après un hiver assez rude explique aussi ces bons résultats.

Ce frémissement devrait impacter l'économie britannique en 2018. Malgré les tensions liées aux préparatifs du Brexit, le Royaume-Uni a relevé en mars dernier ses prévision de croissance à 1,5%. Mais cette embellie ne devrait pas durer. Londres table sur un recul de l'activité économique dès l'année prochaine.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés