Ce jeudi devant le Parlement britannique, David Cameron a insisté sur le fait qu'il ne fallait pas laisser de sanctuaire aux islamistes. Le Premier ministre a fait son possible pour pour obtenir le feu vert des parlementaires pour que son aviation poursuive en Syrie les bombardements qu'elle mène en Irak contre Daech.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés