La ministre de l'Environnement et de l'Énergie a indiqué dimanche être "prête à donner (le) feu vert" au prolongement de dix ans de la durée de vie des centrales nucléaires françaises, qui passerait ainsi de 40 à 50 ans. En direct sur LCI ce dimanche, Stéphane Lhomme, président de l'Observatoire du nucléaire, a expliqué pourquoi "on peut ne peut pas tenir compte" de cette annonce.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés