Au sujet de la proposition de loi qui prévoit de pénaliser les clients de prostituées, Ségolène Royal a reconnu être "hostile" à la suppression du délit de racolage passif. "Parce que les prostituées vont revenir dans les rues, et les proxénètes vont en profiter", a-t-elle expliqué mardi soir sur BFMTV.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés