Plus de 300 personnes attendaient le verdict devant le tribunal et la colère était toujours là. Les deux habitants du village de Sisco sortent libres, sous contrôle judiciaire. Les applaudissements fusent mais la tension reste forte. L'audience, elle, a été reportée au 15 septembre.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité