L'Assemblée nationale a adopté mercredi la révision constitutionnelle portant sur la déchéance de nationalité dans le cadre du régime de l'état d'urgence. Sur les 567 votants, 317 ont voté pour, 199 contre. De droite à gauche, qui a voté quoi ? Après le vote, Manuel Valls a déclaré sa joie, parlant d'un "beau jour pour la République", et salué le "rassemblement contre le terrorisme".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés