L'Union européenne va solliciter la Turquie et soutenir la Grèce pour que ces deux pays l'aident à régler la crise migratoire, avec la volonté de fermer définitivement "la route des Balkans", lundi lors d'un sommet extraordinaire à Bruxelles. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a qualifié dimanche d'"urgence absolue" le transfert de milliers de migrants vers d'autres pays de l'UE. Avant l'ouverture officielle du sommet, Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, qui devait "préparer le sommet" dès dimanche soir à Bruxelles, à huis clos avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés