Près d'un million de Rohingya ont fui les violences de l'armée birmane et survivent aujourd'hui au Bangladesh, dans le plus grand camp de réfugiés au monde. De l'autre côté des barbelés se trouvent leurs bourreaux, qui les ont toujours considérés comme des immigrés illégaux. Les Rohingya oseront-ils un jour rentrer chez eux, en Birmanie ?

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés