Publicité

Contenus sponsorisés

Devant les députés mardi, Manuel Valls a annoncé plusieurs mesures pour renforcer la lutte anti-terroriste. L'une d'elles vise à regrouper en prison les islamistes réputés les plus dangereux. Depuis le mois d'octobre, la maison d'arrêt de Fresnes expérimente cette méthode sur une vingtaine de détenus. L'expérience a ses avantages et ses limites.

Publicité