Selon les dernières estimations, les abstentionnistes de ce second tour ont représenté 41,5% des inscrits sur les listes. Une participation en hausse de plus de huit points par rapport au premier tour. Selon Emmanuel Rivière, directeur de l'unité opinion de TNS Sofres, une telle augmentation n'avait pas été remarquée depuis l'élection présidentielle de 2002 où il s'agissait également de contrer le FN.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés