RÉACTION. "Je veux dire à tous ceux qui ont fait le choix du Front national que nous entendons leurs inquiétudes", a réagi ce dimanche Nicolas Sarkozy après l'annonce des premières estimations du premier tour des élections régionales. Et de poursuivre : "mais ils n'obtiendront aucune réponse d'un parti dont les propositions aggraveraient dramatiquement la situation de la France."

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés