Au soir de la débâcle socialiste, lors du premier tour des régionales, l'exécutif ne s'est toujours pas exprimé. François Hollande n'a pas modifié son agenda. Le chef de l'État a téléphoné à son Premier ministre, Manuel Valls. Il lui aurait demandé de ne pas s'exprimer. Une manière de le "protéger". Les précisions de notre envoyé spécial, Lucas Zajdela.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés