Vidéo associée: 

Publié le 19/11/2017

Regain de de tension à Nairobi

Corps: 

Nouvelle journée de violence au Kenya. Dimanche matin à Nairobi, la découverte de quatre cadavres dans le bidonville de Mathare a remis le feu aux poudres et des échauffourées ont opposés les habitants aux forces de l'ordre à la veille d'une décision capitale de la Cour suprême. La Cour doit se prononcer pour ou contre l'annulation de l'élection présidentielle du 26 octobre dernier.

Kenya : quatre morts à Nairobi à la veille de la décision de la Cour suprême sur le scrutin présidentiel https://t.co/4k4RQ0qAab- Le Monde (@lemondefr) 19 novembre 2017

Dans l'attente de cette décision, l'opposition accuse les milices proches de l'Etat d'organiser la terreur dans les quartiers sensibles de Nairobi.

De retour des Etats-Unis, Raila Odinga, le candidat de l'opposition s'est immédiatement rendu dans le secteur ou les corps des quatre victimes ont été retrouvées. Les partisans de Raila Odinga sont d'autant plus en colère que leur leader a été facilement battu le 26 octobre dernier par le président sortant Uhuru Kenyatta. Une victoire écrasante consécutive à l'appel au boycott de l'opposition qui suspectait de nouvelles irrégularités.

Au Kenya, la police disperse des opposants venus saluer Odinga à Nairobi https://t.co/bZ9lVebVBD pic.twitter.com/HlI3P7lvsV- Paris Match (@ParisMatch) 18 novembre 2017

Vendredi, les tensions à Nairobi étaient déjà montées d'un cran après la mort de trois manifestants tués par balle, selon l'opposition.

Avec Agences

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité