La France n'"hésitera pas" à rétablir temporairement les contrôles aux frontières, comme elle l'a déjà fait à la frontière franco-italienne et comme vient de le faire l'Allemagne, a affirmé le Premier ministre Manuel Valls sur le plateau de TF1 mercredi soir après avoir annoncé le déblocage de plusieurs centaines de millions d'euros pour l'accueil des réfugiés.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés