Isabelle Hercouet, 38 ans, infirmière près de Poitiers dans la Vienne participe ce mardi à la troisième journée de mobilisation depuis septembre à Paris afin de manifester contre le plan de restructuration de la ministre de la Santé impliquant la fermeture de 100.000 lits dans les hôpitaux français d'ici 2027. Infirmière depuis quinze ans "par vocation" dit-elle, Isabelle s'interroge à continuer sa carrière car ses conditions de travail se sont vraiment détériorées depuis cinq ans. "Si on applique à la règle ce qui nous ai demandé, on doit réaliser une toilette en 5-6 minutes sauf que ce n'est pas possible", explique-t-elle.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés