Accusé du meurtre de la policière Aurélie Fouquet en 2010, Redouane Faïd continue de clamer son innocence. Alors qu'il était apparu détendu et arrogant lors du premier jour de son procès, celui qui se surnomme lui-même l'Écrivain a adopté un comportement plus humble ce mercredi 2 mars. Un changement d'attitude salué par la mère de la victime.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés