En République démocratique du Congo, le "dialogue national" a accouché lundi d'un accord reportant la présidentielle à avril 2018. Cet accord, conclu entre la majorité et une frange minoritaire de l'opposition, est d'ores et déjà rejeté par le parti d'opposition historique, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d'Étienne Tshisekedi.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés