Laurent Berger, patron de la CFDT, a réagi dans le Grand Jury à l'annonce d'une offre de Patrick Drahi, patron de SFR, pour racheter Bouygues Telecom. Le syndicaliste affirme "craindre pour l'emploi", et estime qu'il s'agit d'une opération financière plutôt que d'une manoeuvre industrielle.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés