L'ancienne secrétaire d'Etat a un certain attachement à l'interventionnisme américain. Sa priorité : la lutte contre Daesh. Elle l'assure, elle est prête à lancer une intervention au sol. Toujours au Moyen-Orient, Hillary Clinton devrait renouer avec Israël après une politique plus distanciée sous l'ère Obama. Elle souhaite également adopter une ligne dure avec la Russie, une position à l'opposé de Donald Clinton.

Publicité

Contenus sponsorisés