A Toulouse Alain Juppé a d'abord ciblé François Fillon jugé trop à droite, avant de critiquer... François Hollande.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés