Quatre salariés d'Air France mis en cause pour des violences le 5 octobre ont été licenciés "pour faute lourde". Le membre du Bureau national Sud aérien, Mathieu Santel, dénoncent ces décisions.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés