Dimanche, l'État Islamique a enlevé au moins 400 civils en Syrie dans la ville pétrolière de Deir Ezzor. Parmi eux, des femmes, des enfants, des familles entières et des combattants fidèles au régime de Bachar el-Assad. Les organisations des droits de l'homme annoncent que plusieurs dizaines de personnes auraient été massacrées.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés