Déterminé à faire tout son possible pour qu'Hillary Clinton lui succède à la Maison-Blanche, Barack Obama brandit cette semaine une nouvelle arme: Snapchat.

Publicité
Contenus sponsorisés