'Le seul et unique Johnny Depp !' a lancé le réalisateur Julien Temple en introduisant l'acteur américain au Festival de musique de Glastonbury en Angleterre.
Et il ne croyait pas si bien dire.

Johnny Depp, peut-être un peu éméché, a défrayé la chronique, créé la polémique, en déclarant :

'C'est quand la dernière fois qu'un acteur a assassiné un président ?'

Ce à quoi la foule a applaudi. Puis, il a ajouté :

'Je veux être clair, je ne suis pas un acteur. Je mens pour vivre.'

'Malgré tout, ça fait un moment... Et peut-être qu'il est temps...'

Va-t-il être poursuivi en justice ? Johnny Depp faisait ici référence à l'assassinat d'Abraham Lincoln par l'acteur John Wilkes Booth en 1865. Après les petits commentaires de Madonna et Snoop Dog, c'est le premier à faire aussi clairement allusion à la disparition de Donald Trump.

At Glastonbury Festival, Johnny Depp jokes about assassinating President Trump https://t.co/nP8JkuH05v pic.twitter.com/X9XuEDbhP7- Los Angeles Times (@latimes) 23 juin 2017

Johnny Depp fait de l'humour sur l'assassinat potentiel de Trump, et crée le malaise https://t.co/6pP6J30ZiS pic.twitter.com/uemXuVJWfr ...- rien (@rien689) 23 juin 2017

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés