C'est un nouveau signe de rapprochement entre la Corée du Nord et les Etats-Unis

Ce vendredi, Pyongyang a commencé à restituer les dépouilles de soldats américains, tués pendant la guerre qui a déchiré la péninsule coréenne, il y a plus de 65 ans.

Un engagement pris lors du sommet historique du mois de juin, qui a réuni à Singapour le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un et son homologue Donald Trump.

Ce geste a été salué par le locataire de la Maison Blanche, qui se dit "encouragé par les actes de la Corée du Nord et cette séquence favorable à un changement positif", sans préciser combien de corps seront rapatriés, à terme.

Au total, 5 300 soldats venus d'Outre-Atlantique ne sont jamais revenus du champ de bataille.

Une restitution qui intervient le jour de l'anniversaire de l'armistice qui a mis un terme à la guerre de Corée, en 1953, même si aucun traité de paix n'a jamais été conclu.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés