Maria Alekhina, une des membres du groupe contestataire russe Pussy Riot a vu sa demande de liberté anticipée rejetée.

Une responsable de la prison où elle purge sa peine, dans l’Oural, a notamment critiqué son “manque d’initiative dans les tâches ménagères”. Privée d’audience, la jeune femme a amorcé hier une grève de la faim.

Publicité

Contenus sponsorisés