La menace d'extradition se précise pour Carles Puigdemont. Le parquet du land de Schleswig-Holstein, dans le nord de l'Allemagne, a annoncé qu'il demandait son renvoi en Espagne pour rébellion. Il revient désormais à la cour régionale de trancher.

L'ancien président catalan avait été arrêté fin mars, cinq mois après avoir quitté l'Espagne où il encourt jusqu'à 25 ans de prison pour avoir organisé un référendum d'auto-détermination en Catalogne.

En revanche, la cour n'a pas accepté la requête du parquet visant à remettre Carles Puigdemont en prison en attendant la décision.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés