La visite du président iranien, Hassan Rohani, à Paris a permis la signature jeudi de plusieurs accords commerciaux pour un montant "potentiel" de 15 milliards d'euros selon l'Elysée. Une lettre d'intention entre Total et la Société nationale iranienne de pétrole (NIOC) a notamment été signée tandis que PSA et le constructeur iranien Iran Khodro ont annoncé la création d'une coentreprise pour développer et produire des véhicules de marque Peugeot en Iran dès 2017.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés