Sur les quinze salariés et ex-salariés de la compagnie aérienne, jugés pour violences et dégradations, trois ont été condamnés à de la prison avec sursis.

Publicité

Contenus sponsorisés