Une épaisse de colonne de fumée s'échappe du bureau des réfugiés de Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, attaquée par des hommes armés ce mardi matin. L'opération était toujours en cours en début d'après-midi.

Un kamikaze s'est fait exploser à l'entrée du bâtiment public dans lequel plusieurs ONG tenaient une réunion. Au moins deux complices ont ensuite pris plusieurs dizaine de personnes en otage, d'après les témoins et responsables locaux qui précisent que plusieurs personnes ont été blessées.

Les Talibans ont rapidement assuré n'avoir aucun lien avec l'attaque, qui pourrait être menée par le groupe Etat islamique, très présent dans la région.

La journée est sanglante dans le pays puisque dans le même temps un bus de civils a sauté sur une mine supposément posée par les Talibans ce mardi à Herat, à l'ouest du pays, faisant au moins 11 morts et des dizaines de blessés.

Sous pression des bombardements américains, le groupe Etat islamique a récemment été contraint d'abandonner ses trois principaux fiefs en Afghanistan, près de la frontière pakistanaise.

Le groupe multiplie les actions : il avait notamment revendiqué l'attaque samedi d'une école de sages-femmes à Jalalabad, dans laquelle trois garde ont été tués.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés