Au Mali, après la prise d'otages et l'attaque de l'hôtel Radisson Blu, l'heure est au bilan. Le luxueux hall et les couloirs sont méconnaissables car criblés de balles. Une barbarie qui a pris au piège de nombreux touristes encore choqués, mais qui peuvent témoigner. Le Président de la république a décrété trois jours de deuil national et un état d'urgence de dix jours.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés