Les militants UMP sont de plus en plus sceptiques quant à la sureté du vote électronique pour la primaire à la mairie de Paris. Les partisans de Pierre-Yves Bournazel dénoncent des failles évidentes. Par exemple, il suffit de connaître la date de naissance d'une personne pour l'inscrire sur le site et voter à sa place.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés