Il n'était pas candidat, mais au lendemain du vote qui a couronné Benoît Hamon et l'a désigné représentant du Parti socialiste à la présidentielle, c'est Emmanuel Macron qui a remporté le titre de "rival officiel" de la droite. La presse a adressé ses salutations à Valls, avec un ironique "Manu Ciao". Quant à Benoît Hamon, il est décrit comme l'homme qui va devoir marcher sur des sables mouvants... Le candidat PS désigné pour aller à l'abattoir...

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés