La primaire républicaine s'est ouverte en marge de l'université d'été à La Baule. L'apaisement et la réconciliation sont les mots d'ordre. Une grande famille qui reste soudée. Mais quand on parle des 2500 parraingaes d'adhérents nécessaire pour se présenter, Jean-François Copé ne peut s'empêcher de suggèrer une légère injustice.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés