Un papyrus du VIIe siècle avant J.-C. portant la plus ancienne mention, non religieuse, de Jérusalem en hébreu a été présenté mercredi en Israël, en pleine polémique sur le vote à l'Unesco d'une résolution concernant la préservation de cette ville trois fois sainte.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés