Après 400 jours de détention, Peter Greste est enfin libre. L'Égypte a ordonné dimanche l'expulsion vers son pays du journaliste australien d'Al-Jazeera. Il est arrivé à Lacarna, en Chypre, où il a donné sa première interview depuis sa libération. Arrêté en décembre 2013 au Caire avec deux de ses collègues de la chaîne qatarie, ils étaient accusés d'avoir "diffusé des fausses informations" en " soutien " aux Frères musulmans. Peter Grest ne le oublie pas.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés